forts
  • Actualité
  • Agenda
  • Recevoir nos informations
troisieme

En 2011, la ville de Baugé a célébré ses 1000 ans d'existence.

demeures

10 mois de festivités se sont s'écoulés...

Plantagenêts ou fils de la troisième race, qui ceignirent couronne outre-mer, outre-monts ! Les eaux reflètent, comme en Ombrie, la tendre clarté d'un ciel bleu pastel. La Loire nonchalante s'y étale entre les coteaux où mûrit le raisin doré. Entre le grand fleuve cher à du Bellay et son vassal le Loir chanté par Ronsard, s'étend le Baugeois, pays de buttes et d'étroites vallées. Ses bocages verts sont hérissés de clochers romans et de nobles demeures de tuffeau blondi par le soleil. Ses vastes forêts de chênes et de hêtres sont l'asile des chevreuils et des sangliers.

Lire la suite
baugeois

Retrouvez en images les temps forts de cet événement HISTORIQUE

Du fond des temps surgissent dolmens et menhirs. Aussi loin que remonte la mémoire, le pays Baugeois porte la trace des hommes. Bien plus tard, Charlemagne et le Grand Comte d'Anjou Foulques Nerra - le premier fera de Baugé une viguerie : un territoire où un magistrat (le viguier) rendra la justice au nom de l'empereur; - le second va donner son essor à la ville en y édifiant une imposante forteresse.

Lire la suite
chevreuils

Sur le Anjou, terre des comtes et des ducs

Avant la Révolution, tous les maires de Baugé, sauf le dernier, appartenaient à la robe. Propriétaires de la charge vénale ou nommés par le roi, ils siégeaient à la sénéchaussée comme lieutenants généraux ou conseillers du roi. La liste en a été donnée par le Dictionnaire de Célestin Port. les derniers maires de l'Ancien Régime, issus de vieilles familles de notables, furent : tonnant Faucon Noir ! L'indomptable comte d'Anjou, qui ajouta la Touraine à ses terres en les enlevant à son rival Eudes 1er, comte de Blois, fut en effet l'un des plus grands féodaux des années 1000, plus puissant que son suzerain, le roi de France.

Lire la suite
premier

Plantagenêts ou fils de la troisième race

Délaissant le Vieil-Baugé, siège d'une ancienne viguerie carolingienne, Foulque III Nerra, le "Faucon noir", édifia à Baugé-le-Jeune, entre 1015 et 1025, une puissante citadelle, la troisième du comté, pour protéger sa frontière Nord contre les appétits du comte de Blois

Lire la suite

Baugé Bounge !

fils

Au coeur de Baugé est établie la Communauté des Filles du Coeur de Marie.

Cette communauté a reçu, il y a deux siècles, une mission : prier et servir. Les " incurables " ce sont les pauvres, les souffrants : Une évidente liaison avec la croix du Christ.

Lire la suite... Lire la suite

Agenda

Avant la Révolution, tous les maires de Baugé, sauf le dernier, appartenaient à la robe.


Propriétaires de la charge vénale ou nommés par le roi, ils siégeaient à la sénéchaussée comme lieutenants généraux ou conseillers du roi.

La liste en a été donnée par le Dictionnaire de Célestin Port. les derniers maires de l'Ancien Régime, issus de vieilles familles de notables, furent :

A l'aide des catégories proposées (lieux dits, rues...) vous pouvez repérer facilement...